Non non, ce n’est pas le jeu de société que l’on jouait durant notre enfance. C’est bien un jeu d’alcool qui animera vos soirées.

Comment y jouer ?

Pour y jouer, il faudra vous munir d’un jeu de 54 cartes, d’un support (table ou autre) et d’un très bon narrateur. C’est ce dernier qui animera le jeu. Il devra savoir parler vite, fort et intégrer des petites remarques pour vous faire rire.

La préparation du jeu

Positionnez l’un a coté de l’autre, face découverte les quatre As du jeu de carte. Chacun des participants devra parier sur un des as (qui sera votre cheval de course). Ensuite, placez des cartes face cachée en longueur de façon à faire un L avec les as. Vous pouvez en mettre autant que vous voulez, mais, généralement, huit est le nombre parfait. Une fois cela fait, votre jeu est prêt.

Le déroulement du jeu

Maintenant que le jeu est en place, viens le rôle du narrateur. Il va dévoiler une par une les dernières cartes du jeu. Chaque carte dévoiler, a un symbole. Ce symbole fait avancer le cheval correspondant (pique, cœur, carreaux ou trèfle). Le but étant de dépasser le premier la dernière carte cachée.

Mais à quoi serve les cartes face caché mis à part graduer l’avancement des chevaux ?
Ce sont des pénalités. Je m’explique : une fois que les quatre chevaux ont dépassé une des graduations (cartes le long du jeu), le narrateur révèle cette dernière. Le cheval qui a le même symbole que la carte révélée doit reculer d’une carte et ceux qui ont parié sur ce cheval devront boire le nombre de gorgées qui a été définit d’un commun accord de tous avant de commencer.

La fin du jeu

Il existe plusieurs versions différentes à ce jeu. Vous pouvez terminer le jeu dès qu’un cheval dépasse la ligne d’arrivée. Et dans ce cas, les joueurs qui auront parié sur les autres chevaux devront boire le nombre de gorgées qui les différencie entre le gagnant et leur cheval.

Vous pouvez aussi estimer que le jeu continu même quand il y a un cheval qui a fini, c’est alors le dernier à être sur la grille qui devra boire un cul sec.

Ou encore, lorsque le premier a fini, on compte le nombre de cartes que le narrateur devra découvrir pour que chacun finisse. Ainsi, chacun des perdants devra boire le nombre de cartes nécessaire pour finir en gorgé.

Les phrases à savoir pour le narrateur

Vous pouvez imiter les commentateurs de foot espagnol, ils ont un gros débit et c’est généralement assez amusant à les écouter. Pour commencer vous pouvez répéter plusieurs fois « C’est parti, c’est parti, c’est partiiiiii ». « Et les (cœur ou autre suivant la première carte que vous dévoilez) commence et prennent la tête », « talonné de proche par (les suivantes à avancer, par exemple trèfle). S’il y a une carte qui reste sur la bande de départ, vous pouvez aussi dire quelque chose comme « Et les piques sont sur le carreau et ne trouve pas de solution pour passer la première ». Si un cheval prends de l’avance « Et les cœur s’envole vers la victoire, on dirait que personne ne peu les arrêter ». Ou bien si un cheval est sur la ligne d’arrivée, vous pouvez créer un suspens, vous regarder la carte suivante. Vous dites « Et cette carte peut-être décisive… attention… et elle l’est ! (en dévoilant la carte) ou elle ne l’est pas (en dévoilant la carte).

Bref, vous avez compris l’idée, le narrateur doit débiter, et retourné les cartes rapidement tout en commentant ce qu’il se passe de façon à animer le jeu et que tout le monde soit à fond dedans. Créez du suspens et du stress au joueur.

Les alcools à boire pour ce jeu

Pour jouer aux petits chevaux, vous pourrez prendre tous types d’alcool. Une simple bière fait bien l’affaire, a condition que vous supportiez bien le cul sec avec une boisson gazeuse. Ou un mélange tel que de la vodka avec une boisson énergisante ou du whisky coca, enfin bref tout va très bien. Attention simplement avec l’alcool fort pure, il peut y avoir beaucoup de gorgées en jeu, donc grosse quantité d’alcool si vous le buvez pure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.